Compte-rendu de la conférence de presse de L’Harmattan du Vendredi 20 avril 2007

avril 20, 2007

 

Compte-rendu de la conférence de presse de l’Harmattan du Vendredi 20 avril 2007

Il s’est tenu le vendredi 20 Avril 2007, au Forum du Lucernaire, la conférence de presse de l’Harmattan relative à l’ouvrage ATT-cratie, la promotion d’un homme et de son clan dont l’auteur est le « Sphinx ».

Etaient au rendez-vous, des journalistes et des représentants des associations de Maliens avertis et au fait des questions que suscite la parution du deuxième Tome.

En arrière plan, un rideau rouge sang de velours vient planter le décor dans un cadre théâtral interrompu pour l’occasion par la gravité du sujet.

A l’absence du « Sphinx », le public intrigué, a posé, non sans passion et fougue, des questions qui ont motivé son déplacement avec l’envie d’en découdre contre ou pour ATT. C’est dire que l’atmosphère était manifestement tendue, ouvrant la voix aux échanges houleux, ardents, voire passionnés.

Les questions soulevées donnaient matière à réflexion et même à polémique.

1/ Quel est l’avenir de la démocratie au Mali ?

2/ Pourquoi ATT n’a-t-il pas démissionné en bonne et due forme de l’armée comme le prévoit la loi électorale malienne ?

3/ Est-il pris de cours par son calendrier ?

4/ Ou veut-il donc toujours s’assurer le soutien de ses frères d’armes ?

5/ Ou plutôt veut-il être sûr et certain de retrouver sa solde de militaire ?

6/ Dans l’urgence et la pression des élections présidentielles, pourquoi et pour quel but, l’obtention de la carte consulaire est-elle le passage obligé pour prétendre au statut d’électeur ?

7/ Y aurait-il pour ATT des électeurs légitimes avec papiers et des électeurs non légitimes « sans papiers » consulaires ?

8/ La révision de la loi électorale en faveur d’un candidat potentiel aux présidentielles ne défavorise t-elle pas d’autres formations politiques non représentées au sein de l’Assemblée Nationale ?

Le fait de faire passer la caution de 5 millions de fcfa à 10 millions de fcfa, ne fait-il pas du Mali une République censitaire ?


Une question…

avril 20, 2007

Une question : comment peut-on avoir 6.8 millions d’électeurs inscrits au Mali ?

Qui peut nous éclairer sur ce chiffre compte tenu de la population ?

B.P. Paris/…


Objectifs de ces deux tomes

avril 17, 2007

Ces ouvrages sont une sonnette d’alarme pour éveiller les consciences engourdies des citoyens en Afrique, au Mali et ailleurs. Le sphinx, dans ses deux ouvrages, soulève le voile du mensonge, nous fait regarder de près ce qui se joue au Mali aujourd’hui. Le système ATT, voulant éviter le vote citoyen, met en place des plans d’entourloupes contre la loi fondamentale malienne, les citoyens maliens et leur destin pris en otage par un homme et son clan d’affairistes, de griots qui rendent le culte de la personnalité.

L’auteur analyse avec lucidité les faits, présente, suit à la trace le cheminement, la carrière militaire et les jeux de cache-cache de Monsieur Amadou Touré. Le Sphinx expose et démonte le régime d’ATT. Il pose son regard sur le système bancaire mis en faillite par des prélèvements indus, des prêts de complaisance consentis aux amis du président et du régime. Il passe en revue la horde des colonels corrompus. Etc.

Le destin de tout un peuple est trop sérieux pour le laisser aux caprices d’un seul homme, fût-il avec son clan. Que ce soit Monsieur Ali CISSE, Monsieur Ousmane SY ou Le Sphinx, le son de cloche est le même : le Mali est une démocratie en danger ; il faut la refonder.


Le système ATT

avril 17, 2007

Le système ATT se caractérise entre autres par :

– La confiscation de la démocratie par un homme et son clan et l’irrespect des règles démocratiques élémentaires.

– Le culte de la personnalité, le système de pensée unique.

– La valorisation du mensonge et de la rumeur, l’irresponsabilité et l’impunité comme mode de gestion du pouvoir.

– L’affaiblissement de l’État au profit des individus, l’affairisme, la corruption et la compromission.

– Le régionalisme et la culture de l’informel dans la conduite des affaires publiques.

– La menace, l’intimidation et la violence.

– La culture de la médiocrité et l’ascension  des moins méritants

– Les dérives du pouvoir ATT, la mauvaise gouvernance, la corruption grandissante, le populisme.


Le Mali, une démocratie à refonder

avril 17, 2007

Amadou Toumani Touré est élu en 2002, après les deux mandats successifs concluants du Président Alpha Oumar Konaré, ayant revigoré le pays dans sa dignité et ouvert la voie pour une démocratie, une économie de marché et un Etat de droit.Depuis ses cinq années de mandat, que sont devenues tous ces acquis et linéaments pour la croissance et l’ouverture du Mali vers la modernité ? Est-ce le règne, la promotion d’un homme et de son clan ; le déclin, la régression de la démocratie malienne ? Autant de questions que se pose l’auteur des deux tomes intitulés : ATT-cratie : la promotion d’un homme et de son clan. L’auteur fait le choix de présenter les faits et de laisser au lecteur la liberté de s’interroger.

Ces deux tomes sont le fruit de deux années de « collecte d’informations, de questionnement, de discussions, de recoupements, d’observations, de lecture, de constats et de témoignages ».


Mali ― ATT-cratie

avril 13, 2007

Le Tome II d’ATT-cratie vient de paraître.

Nous allons ouvrir le dialogue avec les lecteurs sur toutes les questions posées par ces deux tomes.

ATT-cratie : La promotion d’un homme et de son clan ― Tome II

La politisation de l’administration, des forces armées et de sécurité, la corruption, l’impunité, l’irresponsabilité, le mauvais choix des hommes, la banalisation des Institutions, la navigation à vue dans la conduite des affaires de l’État, la tricherie, la gabegie, la promotion de la médiocrité, la démagogie, le culte de la personnalité, etc. ont transformé la démocratie malienne en ATT-cratie. Aujourd’hui, avoir une idée contraire à celle d’ATT ou des ambitions présidentielles est considéré comme un crime de lèse-majesté.

Le terreau du « griotisme » serait moins fertile au Mali si les leaders politiques dans leur majorité avaient de la conviction.

L’heure est à la vigilance pour barrer la route à la fraude planifiée par le Clan pour se maintenir au pouvoir.