Le Mali, une démocratie à refonder

avril 17, 2007

Amadou Toumani Touré est élu en 2002, après les deux mandats successifs concluants du Président Alpha Oumar Konaré, ayant revigoré le pays dans sa dignité et ouvert la voie pour une démocratie, une économie de marché et un Etat de droit.Depuis ses cinq années de mandat, que sont devenues tous ces acquis et linéaments pour la croissance et l’ouverture du Mali vers la modernité ? Est-ce le règne, la promotion d’un homme et de son clan ; le déclin, la régression de la démocratie malienne ? Autant de questions que se pose l’auteur des deux tomes intitulés : ATT-cratie : la promotion d’un homme et de son clan. L’auteur fait le choix de présenter les faits et de laisser au lecteur la liberté de s’interroger.

Ces deux tomes sont le fruit de deux années de « collecte d’informations, de questionnement, de discussions, de recoupements, d’observations, de lecture, de constats et de témoignages ».


Mali ― ATT-cratie

avril 13, 2007

Le Tome II d’ATT-cratie vient de paraître.

Nous allons ouvrir le dialogue avec les lecteurs sur toutes les questions posées par ces deux tomes.

ATT-cratie : La promotion d’un homme et de son clan ― Tome II

La politisation de l’administration, des forces armées et de sécurité, la corruption, l’impunité, l’irresponsabilité, le mauvais choix des hommes, la banalisation des Institutions, la navigation à vue dans la conduite des affaires de l’État, la tricherie, la gabegie, la promotion de la médiocrité, la démagogie, le culte de la personnalité, etc. ont transformé la démocratie malienne en ATT-cratie. Aujourd’hui, avoir une idée contraire à celle d’ATT ou des ambitions présidentielles est considéré comme un crime de lèse-majesté.

Le terreau du « griotisme » serait moins fertile au Mali si les leaders politiques dans leur majorité avaient de la conviction.

L’heure est à la vigilance pour barrer la route à la fraude planifiée par le Clan pour se maintenir au pouvoir.